Archive

Catégorie : Assemblée Parlementaire de la Méditerranée (A.P.M.)

4 posts

Participation du Conseil National à la réunion de l’Assemblée Parlementaire de la Méditerranée (APM)

Participation du Conseil National à la réunion de l’Assemblée Parlementaire de la Méditerranée (APM)

Marie-Noëlle GIBELLI, Conseiller National et chef de la délégation monégasque auprès de l’Assemblée Parlementaire de la Méditerranée (APM) [1] a participé, du 19 au 21 juin 2019, à la réunion sur le thème « Le lien entre les mouvements de population et la sécurité », qui s’est tenue à Ankara et à Gaziantep (Turquie).

En collaboration avec la Grande Assemblée Nationale de Turquie, l’APM a organisé, à la demande de María Fernanda ESPINOSA, Présidente de l’Assemblée Générale des Nations Unies, un événement international de trois jours, consacré au lien entre les mouvements de population et la sécurité.

Plus de 130 délégués de 20 pays différents, parmi lesquels des représentants des Parlements membres de l’APM, des organisations parlementaires internationales, des gouvernements, des agences des Nations Unies et de la société civile, ont participé à cette réunion.

En marge de cette réunion, la délégation de l’APM a pu s’entretenir avec Mevlüt ÇAVUSOGLUV, Ministre des Affaires étrangères de la Turquie.

À la suite des débats parlementaires à Ankara, Marie-Noelle GIBELLI s’est rendue à Gaziantep, le 21 juin 2019, pour rencontrer les autorités locales et s’informer à propos de la crise des réfugiés dans les zones frontalières turques avec la Syrie. A cette occasion, elle a visité le camp de réfugiés de Nizip.

Les résultats de la réunion serviront de base à l’action future de l’APM sur ce sujet et aux résolutions qui seront soumises pour adoption, à l’occasion de la 14ème réunion plénière de l’APM, qui se tiendra en février 2020 à Athènes, (Grèce).


[1] L’Assemblée générale des Nations Unies a accordé le statut d’observateur à l’APM en 2009 en reconnaissance de son rôle unique dans les affaires méditerranéennes ainsi qu’au niveau international. Par cette décision, l’APM a obtenu le droit d’occuper un siège dans la salle de l’Assemblée générale, d’intervenir dans les débats importants et de participer à toutes les consultations formelles.

Les Conseillers nationaux à la Conférence sur la lutte contre le terrorisme international – 18 avril 2019, Saint Petersbourg (Fédération de Russie)

Les Conseillers nationaux à la Conférence sur la lutte contre le terrorisme international – 18 avril 2019, Saint Petersbourg (Fédération de Russie)

Marie-Noëlle GIBELLI, Conseiller National et Chef de la délégation monégasque auprès de l’Assemblée Parlementaire de la Méditerranée (APM)[1] ; Nathalie AMORATTI-BLANC, Présidente de la Commission des Droits de la Femme et de la Famille et Guillaume ROSE, Président de la Commission Environnement et Qualité de Vie, membres de la délégation, ont participé, le 18 avril dernier, à la Conférence sur la lutte contre le terrorisme international, à Saint Pétersbourg (Fédération de Russie).

La Conférence organisée par l’APM avait pour thème « Combattre le terrorisme international ».

Cette réunion a constitué une étape importante dans la coordination et la rationalisation des efforts déployés par les différents Parlements pour appuyer la stratégie mondiale de lutte contre le terrorisme, menée par les Nations Unies.

A cette occasion, l’APM a organisé un débat, présidé par Gennaro MIGLIORE (Italie), Président du Comité spécial sur le terrorisme de l’APM, ayant pour thème « Combattants terroristes étrangers : problèmes et pratiques modernes en matière de poursuites pénales, de réhabilitation et de réinsertion ».

Les parlementaires ont également rappelé la nécessité d’harmoniser les législations nationales avec les résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies, les Principes directeurs de Madrid modifiés et les différents instruments internationaux relatifs à la lutte contre le terrorisme.

Enfin, en marge de la Conférence, la délégation s’est entretenue avec Nikolaï ORLOV, Consul général honoraire de Monaco à Saint Pétersbourg.


[1] L’Assemblée générale des Nations Unies a accordé le statut d’observateur à l’APM en 2009, en reconnaissance de son rôle unique dans les affaires méditerranéennes, ainsi qu’au niveau international. Par cette décision, l’APM a obtenu le droit d’occuper un siège dans la salle de l’Assemblée Générale, d’intervenir dans les débats importants et de participer à toutes les consultations formelles.

Le Conseil National participe à la 13ème session plénière de l’Assemblée Parlementaire de la Méditerranée (A.P.M.) à Belgrade, en Serbie

Le Conseil National participe à la 13ème session plénière de l’Assemblée Parlementaire de la Méditerranée (A.P.M.) à Belgrade, en Serbie

Une délégation du Conseil National, conduite par Marie-Noëlle GIBELLI, composée de Marine GRISOUL et Fabrice NOTARI, a participé les 21 et 22 février 2019 aux travaux de la 13èmesession plénière de l’Assemblée Parlementaire de la Méditerranée (A.P.M.) à Belgrade, en Serbie.

Cette 13ème session plénière a réuni près de 200 participants, issus de 26 parlements nationaux, ainsi que des délégués, des experts et des invités des parlements régionaux, du système des Nations Unies, de l’OMC, du Conseil de l’Europe et d’autres organisations internationales, des hauts responsables du gouvernement serbe, du corps diplomatique et des représentants de la société civile.

A l’occasion de cette session, l’APM a adopté plusieurs résolutions sur des sujets tels que la lutte contre le changement climatique, contre la menace terroriste en évolution dans la région euro-méditerranéenne, les Droits de l’Homme dans la région, la mise en œuvre du Pacte mondial pour les Migrations, ou encore l’évolution de la situation politique et sécuritaire dans la région du Moyen Orient, de l’Afrique du Nord et des Balkans Occidentaux.

Au cours de ses travaux, l’Assemblée a procédé à l’élection d’une nouvelle Présidence pour deux ans, qui sera partagée pour un an chacun, entre le Dr. Alia BOURAN, Ancienne Ministre de l’Environnement Jordanienne, et M. Karim DARWISH, Parlementaire Egyptien.

Cette réunion a également permis d’élire les nouveaux membres du Bureau de l’APM, à savoir la France l’Italie, le Portugal et Israël pour la région Nord ; et la Palestine et l’Algérie pour la région Sud.

Enfin, ce Sommet s’est conclu par la remise du prix de l’APM à trois personnalités d’Israël, du Liban et de Syrie, qui œuvrent pour la paix, la stabilité et l’humanité, ainsi qu’au village italien de Torre Melissa, dont les habitants ont récemment sauvé 52 migrants, dont le bateau avait chaviré en pleine nuit.

La prochaine session plénière se tiendra en février 2020 en Grèce.

Les droits de l’homme au menu du Séminaire de l’Assemblée Parlementaire de la Méditerranée (A.P.M.) des Nations Unies (O.N.U.)

Les droits de l’homme au menu du Séminaire de l’Assemblée Parlementaire de la Méditerranée (A.P.M.) des Nations Unies (O.N.U.)

Madame Nathalie AMORATTI-BLANC a participé, en qualité de Membre de l’Assemblée Parlementaire de la Méditerranée (APM) au Séminaire organisé conjointement avec l’Organisation des Nations Unies (ONU), ayant pour thème les droits de l’homme. Ce séminaire s’est tenu, pour les parlementaires de l’APM, à Genève, les 21 et 22 juin derniers.

Ce séminaire officiellement ouvert par un représentant du HCDH, Monsieur Adam ABDELMOULA, Directeur de la Division du Conseil et des mécanismes de traités, et le Secrétaire général de l’APM, l’Ambassadeur Sergio PIAZZI, a notamment abordé la contribution des Parlementaires de l’APM à l’Examen Périodique Universel du Conseil des Droits de l’Homme, ainsi que leur rôle dans la promotion, la protection des Droits de l’Homme et notamment dans la lutte contre le terrorisme et la prévention de l’extrémisme violent.

Dans ce cadre, a été évoquée la question des migrations en mettant l’accent sur la protection des personnes les plus vulnérables, les enfants, les femmes et les personnes âgées. Depuis 2015, l’APM organise conjointement avec le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme (HCDH) un séminaire, ayant pour objectif de familiariser les parlementaires de l’APM avec les questions de Droits de l’Homme.


Rappelons que L’APM est une organisation internationale créée en 2005 et composée de 25 États de la région méditerranéenne (Europe, Afrique du Nord et Moyen-Orient).

Cette Assemblée a pour objectif de renforcer la coopération politique, économique et sociale entre Etats de la Méditerranée, afin d’assurer la sécurité et la stabilité régionale ainsi que de promouvoir la paix et la prospérité.