Archive

Jour : 11 février 2019

8 posts

Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) : 1ère partie de session 2019 Liberté de la presse

Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) : 1ère partie de session 2019 Liberté de la presse

José BADIA, Président de la Commission des Relations Extérieures, et chef de la délégation, Brigitte BOCCONE-PAGES, Vice-Présidente du Conseil National, Guillaume ROSE, Président de la Commission pour le suivi de la Négociation avec l’Union Européenne et Béatrice FRESKO-ROLFO, Conseiller National, ont participé, en leur qualité de membres de la délégation monégasque, du 21 au 25 janvier dernier à la première partie de Session annuelle de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE).

A l’ouverture de la Session, Liliane Maury PASQUIER, réélue Présidente de l’APCE pour un deuxième mandat d’une année, a rappelé que, 70 ans après la création du Conseil de l’Europe, la promotion de la paix et de la réconciliation, « à l’origine de la réussite que constitue la plus grande organisation paneuropéenne », reste au cœur de la mission de cette Organisation. Lors d’une brève cérémonie en séance plénière, les membres de l’APCE se sont engagés à prendre des mesures dans leurs parlements nationaux pour éliminer le sexisme, le harcèlement et la violence à l’égard des femmes, suite à l’initiative « #PasDansMonParlement ».

Dans ce cadre, Brigitte BOCCONE-PAGES est intervenue et a rappelé que « Monaco se bat contre toutes les formes de violence et de discrimination à l’égard des femmes ». Au cours de la Session, s’est également tenu un débat conjoint sur les médias de service public dans le contexte de la désinformation et de la propagande, et sur la liberté des médias en tant que condition pour des élections démocratiques. A cette occasion, José BADIA a affirmé qu’«une presse pluraliste est seule gage d’une information diversifiée et équilibrée, qui permet aux électeurs d’exercer leur choix de manière éclairée, à l’heure où les fausses informations circulent plus vite que jamais ».

De son côté, a déclaré sur cette question Béatrice Fresko-Rolfo : « Bien que favorable à une presse d’opinion, je considère qu’elle doit pouvoir être clairement identifiable. La transparence doit être la règle. Les lecteurs, auditeurs, doivent savoir à quelle opinion le support s’apparente. Seul cet affichage est la garantie que les messages diffusés soient reçus dans leur contexte ».

L’Assemblée a également débattu de la promotion des droits des personnes appartenant aux minorités nationales. Dans ce cadre, José BADIA a rappelé que « la priorité accordée aux Monégasques en termes d’emploi, de logement, d’aide aux cas d’indigence, chômage, maladie, invalidité, vieillesse et maternité constitue une discrimination positive, condition même de la réussite du modèle social et économique en Principauté ».

Les membres de la délégation ont également assisté aux travaux des différentes Commissions :

– José BADIA, en tant que doyen, a également présidé la Sous-Commission des relations extérieures jusqu’à l’élection du Président de celle-ci. Il a, en outre, été désigné, par son Groupe politique PPE (Parti Populaire Européen), membre de la Commission Règlement, immunités et affaires institutionnelles.

– Béatrice FRESKO-ROLFO, Coordinatrice, a animé avec la Présidente de la Commission Egalité et non-discrimination, la Réunion conjointe de la Commission et du Réseau parlementaire pour les droits des femmes à vivre sans violence.

Enfin, en marge de la Session, la délégation a été reçue par S.E. M. Rémi MORTIER, Ambassadeur, Représentant permanent de la Principauté de Monaco auprès du Conseil de l’Europe, afin d’évoquer les différents travaux en cours.

À la découverte de notre Patrimoine : Les élus soutiennent les nouveaux programmes de recherche et projets du Musée d’Anthropologie Préhistorique de Monaco

À la découverte de notre Patrimoine : Les élus soutiennent les nouveaux programmes de recherche et projets du Musée d’Anthropologie Préhistorique de Monaco

Reçus le 7 février au MAP par la Directrice Éléna Rossoni-Notter et toute son équipe, les Conseillers Nationaux se sont replongés dans les vestiges du passé au travers des différentes collections, aussi riches que diverses, qui y sont exposées. Les salles Albert Ier et Prince Rainier III retracent les étapes majeures de l’évolution de l’humanité, dont les 1ères traces d’installation dans la grotte de l’Observatoire de Monaco datent de -400 000 ans, du temps de l’Homo Erectus. 

Les fouilles archéologiques, initiées par le Prince Albert Ier, à Monaco et perpétuées par Leonce de Villeneuve dans la grotte de l’Observatoire (1916-1920), sont poursuivies actuellement par Élena Rossoni-Notter et ses équipes de chercheurs. Pour la nouvelle Directrice du Musée : « Les fouilles ne s’arrêtent jamais. De très nombreuses découvertes sont encore à notre portée, notamment grâce aux nouvelles technologies, méthodes et approches scientifiques qui nous permettent de reconsidérer, avec un regard nouveau, les collections de fouilles anciennes.» 

Au travers du vote du Budget de l’Etat, les élus se sont engagés, lors de cette visite, à soutenir encore d’avantage l’excellent travail entrepris par le MAP. Pour le Président Stéphane Valeri : « La valorisation du Patrimoine monégasque est essentielle : non seulement elle cimente notre communauté autour d’un socle commun, mais elle participe au rayonnement de notre histoire et de notre culture bien au-delà de nos frontières. Les élus du Conseil National soutiendront pleinement le MAP et son équipe, dynamique et passionnée, pour que leurs fouilles et recherches aboutissent à des découvertes et à de nouvelles expositions publiques qui bénéficieront à tous. » 

Plus d’informations sur le MAP ici.

Voyage d’études au Vatican : Une délégation du Conseil National reçue par le Pape François

Voyage d’études au Vatican : Une délégation du Conseil National reçue par le Pape François

Répondant à l’invitation de l’Archevêque de Monaco, Mgr Bernard Barsi, un groupe d’élus, emmené par le Président du Conseil National, Stéphane Valeri, s’est rendu au Vatican pour un voyage d’études, durant lequel le Pape François leur a accordé une audience.

Lors de cette audience, et en réponse au message de Mgr Barsi, le Saint-Père a tenu a saluer l’engagement de S.A.S. le Prince Albert II, en particulier sur le thème de l’environnement. Le Pape François a également souligné l’attachement de la Principauté aux grands principes de solidarité, tant sur le plan de la coopération internationale que par l’exigence de son modèle social. Il a demandé aux élus d’avoir « toujours à cœur de promouvoir un avenir pour chaque habitant ».

Pour Stéphane Valeri, qui avait déjà été reçu par le Pape Jean-Paul II, « ces moments de joie intense sont d’autant plus importants, pour nous Monégasques, que la religion catholique est une religion d’État et que, évidemment, nous avons tous une grande estime et une grande affection pour le Pape François ». Revenant sur les messages de solidarité du Saint-Père, le Président a rappelé que « notre modèle social est exemplaire, qu’il ne laisse personne sur le bord du chemin et qu’il est important de le préserver et de l’adapter constamment. Je crois que nous sortons tous de cette rencontre avec le Pape, renforcés dans l’idée que, plus que jamais, Monaco doit être un modèle de solidarité ». A l’occasion de cette rencontre, le Président a eu le plaisir d’offrir au Pape une aquarelle représentant l’église de Sainte Dévote, Patronne de la Principauté, qui est l’oeuvre de l’artiste monégasque Laure Fissore.

Lors de ces deux journées, plusieurs réunions, pour mieux comprendre le fonctionnement du Saint-Siège, furent organisées. Les élus monégasques ont rencontré, notamment, Mgr Paul Richard Gallagher, Secrétaire pour les relations avec les États de la Secrétairie d’État (l’équivalent du Ministre des Affaires étrangères du Vatican) et Mgr Bruno-Marie Duffé, Secrétaire du Dicastère (l’équivalent d’un Ministère) pour le service du développement humain intégral. L’occasion d’échanges fructueux sur le rôle de chacun, au cœur de ses propres institutions. Durant ces réunions ont également été mis en avant les notions d’écoute, de tolérance, de respect des opinions de chacun et de la dignité de chaque être humain.

Pour Stéphane Valeri : « Le Pape François est un Pape qui s’efforce, avec simplicité et humilité, de permettre à l’Eglise d’apporter une réponse aux défis de notre temps. Nous, élus des Monégasques au Conseil National, sommes, conformément à notre Constitution, co-législateurs, avec le Prince Souverain. Dans ce cadre, nous devons nous efforcer aussi de faire évoluer nos lois, de les adapter à l’évolution de la société, mais toujours dans le respect de nos Institutions et des grands équilibres, de ce qui fait notre force, en Principauté, c’est-à-dire notre Constitution et nos traditions. »

Transition Énergétique : Le Conseil National poursuit son engagement

Transition Énergétique : Le Conseil National poursuit son engagement

En mai dernier, le Conseil National signait le Pacte National pour la Transition Énergétique voulu par S.A.S le Prince Albert II. Afin de mesurer ses effets et d’envisager les actions à mener, le Président Stéphane Valeri accompagné notamment du Secrétaire Général du Conseil National Philippe Mouly, a reçu, le 29 janvier, Annabelle Jaeger-Seydoux, Directeur de la Mission pour la Transition Énergétique, accompagnée d’Isabelle Curau-Bloch. 

En introduction à la réunion, Annabelle Jaeger-Seydoux a salué l’engagement du Conseil National, en précisant : « à Monaco, c’est le premier organisme dont 100% des membres se sont engagés, ce qui prouve la motivation de tous pour accomplir l’objectif d’une Principauté neutre en carbone à l’horizon 2050. » 

Dans son fonctionnement, le Conseil National a engagé une série d’actions concrètes, comme la disparition des bouteilles plastiques, une démarche d’agriculture urbaine avec Terre de Monaco, la gestion optimale des déchets et de l’eau, la réduction drastique de la consommation de papier, ou encore la mise en place d’un plan de mobilité douce. 
Au-delà de ces gestes du quotidien, une série d’investissements va être planifiée, après un audit énergétique complet, pour rendre le bâtiment, déjà exemplaire, encore plus vertueux. 

Pour Stéphane Valeri : « Notre engagement dépasse, bien entendu, la mise en place d’actions responsables au Conseil National. Il s’agit d’une démarche qui inspire l’ensemble de nos réflexions sur la mise en place des politiques publiques, dans nos discussions avec le Gouvernement Monaco. N’hésitons pas à être ambitieux. Le télétravail, que nous voulons étendre à la Fonction Publique, est une première réponse, mais les déplacements seront toujours nombreux, c’est pourquoi nous devons les rendre plus vertueux. 

Parmi les dossiers que nous défendons, il y a la mise en place des navettes maritimes entre Nice, Monaco et Menton, notre volonté d’instaurer la gratuité des bus, des mesures incitatives à l’utilisation des transports publics pour les salariés, en prenant en charge tout ou partie des frais de transports, et en étendant cette mesure aux fonctionnaires et agents de l’État. Sur ce point, l’Administration doit montrer l’exemple. 
Si nous voulons laisser une planète viable à nos enfants, c’est aujourd’hui, plus que jamais qu’il faut prendre des décisions. »

Centre Commercial de Fontvieille : Informer et accompagner les commerçants avant et pendant la restructuration

Centre Commercial de Fontvieille : Informer et accompagner les commerçants avant et pendant la restructuration

Le Président Stéphane Valeri, Balthazar Seydoux, Président de la Commission Finances et Economie Nationale et Corinne Bertani Conseiller National en charge du dossier du commerce, sont allés à la rencontre, jeudi 24 janvier, des commerçants du Centre Commercial de Fontvieille (CCF). 

Une visite de terrain, organisée à l’initiative des élus, afin d’échanger avec les commerçants et être à leur écoute en vue de la restructuration, tant attendue, de la Galerie commerciale prévue à l’horizon 2023. 

A l’issue de cette visite des boutiques, au contact direct des commerçants, une réunion constructive a permis d’échanger avec le Groupement d’Intérêt Economique du CCF. Corinne Bertani, souligne que : « Les commerçants regrettent un manque d’information du Gouvernement et s’inquiètent, en toute logique, du flou qui règne autour de leur situation et du devenir de leur activité. Ces derniers doivent être associés au projet et donc régulièrement consultés et informés ! Dans le cadre de cette visite, nous avons pu leur renouveler tout notre soutien. Nous nous y engageons, ils ne seront pas laissés-pour-compte. » 

Pour le Président Valeri, compte-tenu de l’impact des travaux sur l’activité des commerces de la galerie, il est primordial de proposer un accompagnement sur mesure : « Le Conseil National demandera au Gouvernement à ce que les commerçants soient accompagnés pendant la durée de la restructuration, en les indemnisant sur le manque à gagner subi, mais surtout après la phase des travaux, au moment de leur ré-installation, dans des locaux à surface égale ou supérieure, avec un emplacement attractif. La restructuration du CCF ne doit pas se faire aux dépens des commerçants qui animent le quartier depuis des décennies. De la même manière, on doit penser aux vrais besoins des consommateurs, qui, comme les commerçants, demandent une ouverture le dimanche et de bonnes conditions d’accueil, ce qui commence par une augmentation substantielle du nombre de places de parking, qui manquent cruellement dans les prévisions actuelles. Toute la population attend une vision large avec, notamment, de nouvelles enseignes et un multiplex cinéma de dernière génération. »

Les élus et les commerçants ont rappelé que l’enjeu dépasse largement les frontières du quartier et du pays, pour faire face à une concurrence extérieure de plus en plus affutée.

Moments de convivialité et de partage entre les élus et les aînés de la Principauté à l’occasion de la présentation des voeux pour la nouvelle année

Moments de convivialité et de partage entre les élus et les aînés de la Principauté à l’occasion de la présentation des voeux pour la nouvelle année

Fidèles à la tradition, les élus * du Conseil National sont allés saluer, courant janvier, tous les résidents et patients du Cap Fleuri, de la Résidence A Qietüdine, de la Fondation Hector Otto ou encore du Centre de Gérontologie Clinique Rainier III du Centre Hospitalier Princesse Grace sans oublier les personnes accueillies au Centre Speranza. Ces voeux ont été l’occasion, pour les élus du Conseil National, de passer de précieux moments à leurs côtés, de partager quelques gourmandises et d’échanger avec les aînés. 

« C’est un réel plaisir de présenter nos voeux les plus chaleureux à nos aînés en allant à leur rencontre dans les différents établissements dans lesquels ils sont hébergés. Le lien social privilégié qui nous unit est essentiel à Monaco. Il est de notre devoir de l’entretenir mais surtout de le renforcer », souligne la Vice-Présidente Brigitte Boccone-Pagès. 

A l’occasion de ces différentes visites, le Président Stéphane Valeri a tenu à leur exprimer, au nom de l’ensemble des élus, sa reconnaissance pour nous avoir légué un Pays prospère sur le plan économique et avancé sur le plan social : « Quand on regarde les différentes crises dans le monde, il est très important d’estimer la chance que nous avons de vivre à Monaco. Notre Principauté est dotée d’un modèle économique et social des plus performants qui nous permet, notamment, de bénéficier de maisons de retraite de qualité, avec un personnel bien formé et compétent, qui réalise un travail formidable tout au long de l’année. Ce sont pour toutes ces raisons qu’il est de notre devoir, et nous nous y employons sans relâche, de transmettre aux générations futures un Pays aussi prospère et solidaire que celui qui nous a été légué par nos parents. »

Champions du monde : L’AS Monaco Danse Sportive et ses jeunes danseurs ont été félicités par les élus pour leurs brillants résultats à Orlando

Champions du monde : L’AS Monaco Danse Sportive et ses jeunes danseurs ont été félicités par les élus pour leurs brillants résultats à Orlando

1ers dans la catégorie Bachata Junior Team et 2èmes en Salsa Junior Trio, les 5 couples de jeunes danseurs de l’AS Monaco Danse Sportive ont fait forte impression aux championnats du monde, organisés du 11 au 16 décembre dernier, à Orlando. 

A l’occasion de cette performance et au nom du Conseil National, le Président Stéphane Valeri, entouré de plusieurs élus, a accueilli les lauréats et a rendu un hommage appuyé à l’association : 

« En plus de faire honneur à votre discipline, vos derniers résultats participent grandement au rayonnement de la Principauté à l’international. Je veux donc féliciter chacune et chacun des danseurs pour vos performances et pour votre travail, mais également vos dirigeants, particulièrement la Présidente de l’AS Monaco Danse Sportive, Mirella Piano et votre professeur Marion Pontal. Nous n’oublions pas que ces résultats magnifiques sont le résultat d’un très important, rigoureux et long entrainement. Merci d’être de fantastiques ambassadeurs pour notre Pays ! »

À la découverte du Conseil National : Un premier débat passionné !

À la découverte du Conseil National : Un premier débat passionné !

Ce vendredi 11 janvier, 45 élèves de CM2 de l’École de Fontvieille, accompagnés par leurs enseignants, ont pris place sur les bancs du grand hémicycle pour une découverte du Conseil National de près de deux heures, animée par le Président Stéphane Valeri et le Président de la Commission Éducation et Jeunesse, Marc Mourou. 

Les élèves, après avoir suivi avec beaucoup d’attention une présentation pensée pour eux à propos des Institutions Monégasques, du rôle et du fonctionnement du Conseil National, ont ouvert la séance des questions. Une série d’échanges animée, avec des questions toujours pertinentes, parfois amusantes, en provenance de tous les bancs de l’Assemblée. 

Pour terminer la séance, le Président a ponctué sa dernière réponse par un appel à continuer le dialogue en partageant un jus de fruit, ce qui ne fit l’objet d’aucun débat.